Conclusion

Malgré les apparences et certaines idées reçues, on peut finalement dire que les virus biologique et informatique ont des liens dans de nombreux domaines.

Tout d’abord, même s’ils sont de natures très différentes, ils ont le même objectif : détruire les cellules hôtes qui sont soit un programme pour le virus informatique, soit une cellule pour le virus biologique. Pour se propager, les deux types de virus utilisent  les voix reliés a l’extérieur (respiratoire ou internet…) pour atteindre plus de victimes. En fonction de leur type, ils ne s’attaquent qu’à des cellules ou programmes spécifiques.

De plus, les deux types de virus utilisent le même processus de développement : la pénétration, la liaison et l’utilisation du programme informatique ou de la cellule pour finir par se multiplier. Dans les deux cas, les conséquences peuvent être soit bénignes (virus informatique spectateur ou mort d’une cellule), soit importantes (cancer ou fichier endommagés), tout dépend du virus, même si ces conséquences se manifestent dans deux milieux totalement différents : un appareil informatique ou l’organisme biologique.

 Enfin, plus le système biologique ou informatique est endommagé plus l’éradication du virus va être difficile. Mais les moyens de s’en débarrasser sont différents dans les deux systèmes : l’antivirus pour le virus informatique et le système immunitaire pour le virus biologique. Mais ils fonctionnent de la même façon : en détruisant la cellule ou le programme infecté (dans le cas de l’informatique, il est également possible de supprimer le virus sans éradiquer  un programme). Le système immunitaire peut également se souvenir d’antigènes pour les reproduire plus facilement et donc se protéger des virus grâce au vaccin. C’est la mémoire immunitaire. L’antivirus utilise le même mécanisme pour se protéger d’un virus informatique. Il enregistre le codes caractéristique du virus pour le reconnaître plus facilement et donc les éradiquer plus rapidement avant qu’il ne cause trop de dégâts.


Ainsi, en comparant les virus biologiques et informatiques, nous avons démontré qu'ils se developpaient de manière semblable. Il serait donc intéressant de voir dans quels autres domaines nous pouvons effectuer une comparaison entre les deux types de virus.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site